Le but de cet article est de vous transmettre des pistes et des outils pour une juste utilisation des écrans ainsi que des conseils pratiques à mettre en place. Il n’est en aucun cas question de diaboliser les écrans ou de vous faire culpabiliser !

Si les écrans peuvent être de puissants outils pédagogiques, ils représentent néanmoins des risques importants pour nos enfants en cas de pratique excessive comme des difficultés d’attention, des problèmes de sommeil, d’anxiété, d’agressivité, de passivité, de santé (surpoids, maux de tête, etc.)…

Bon nombre de parents s’inquiètent en constatant que leur enfant passe beaucoup de temps devant les écrans et ne savent plus comment trouver un juste équilibre. Ils se posent des questions comme : « combien de temps peut-il regarder la télé ? »,  « comment définir une durée d’utilisation et comment la faire respecter ? », « comment changer ses habitudes pour qu’il ne soit pas obnubilé par les écrans ? ».

LES REGLES GENERALES D’UTILISATION

Vous connaissez probablement la règle des 3, 6, 9, 12 élaborée par le psychiatre Serge Tisseron qui se résume à :

  • Pas d’écrans avant 3 ans.
  • Pas de console de jeu avant 6 ans.
  • Pas d’Internet avant 9 ans (Internet accompagné jusqu’à l’entrée au collège).
  • Internet seul à partir de 12 ans avec prudence (l’accompagnement et le contrôle des parents est nécessaire).

Si vous n’avez pas « respecté » cette règle alors je vous recommande au minimum d’appliquer la méthode des « 4 pas » de la psychologue Sabine Duflo :

  • Pas d’écrans durant les repas
  • Pas d’écrans avant de s’endormir
  • Pas d’écrans le matin
  • Pas d’écrans dans la chambre

DETECTER UN USAGE ABUSIF

Les premiers signes qui doivent vous alerter sont :

– votre enfant préfère les écrans aux amis et à toute autre activité

– votre enfant fait des crises dès que vous lui demandez d’éteindre sa console, la tv etc…

– votre enfant pense à allumer un écran dès qu’il se réveille ou dès qu’il entre à la maison

– votre enfant n’invente plus rien, ne sait plus s’occuper autrement

– votre enfant a besoin de son écran pour se détendre ou se sentir apaisé.

Si vous avez répondu « oui » à au moins l’une de ces affirmations alors il est temps de changer ses habitudes. Rien n’est irréversible.

CHANGER SES HABITUDES

Les enfants sont très sensibles aux rituels ; alors tout comme votre enfant a développé un « réflexe écran » alors il peut s’habituer à un nouveau rituel meilleur pour son développement.

1er conseil : Faites une réunion avec votre enfant et déterminez ensemble la durée accordée aux écrans et aux autres activités familiales. Plus l’enfant est impliqué dans la décision et plus il sera coopératif. De plus, lorsqu’une règle est écrite et programmée, elle est davantage respectée. Cela lui permettra de comprendre ce que vous attendez de lui.

Rien de tel qu’un planning accroché au mur aux yeux de tous pour déclarer le changement ouvert !

Créer ensemble ce planning à la semaine en y inscrivant le temps d’écran par jour et tous les temps pour les jeux manuels, les jeux de société, les temps de lecture seul et avec vous…

Une fois le planning appliqué, complimentez-le sur ses efforts « tu as éteins la tablette sans que je te le dise, bravo ! », « tu n’as pas allumé la tv ce matin comme c’est prévu dans le planning, je suis fière de toi ! ».

Mais restez flexibles ! Si votre enfant veut terminer sa partie de jeu vidéo laissez-le…5 minutes  de plus ce n’est pas si grave et cela limitera sa frustration et les conflits au moment d’éteindre les écrans.

2e conseil : Laissez votre enfant s’ennuyer ! Les parents ont souvent tendance à vouloir occuper leurs enfants dès qu’ils disent « je m’ennuie » ou dès qu’ils ne font rien. Ils veulent comblés ce vide alors que l’ennui est essentiel au développement de l’imaginaire de votre enfant. Un enfant créatif est un enfant qui s’est ennuyé ! Comment voulez-vous qu’il puisse inventer des jeux, avoir des idées…si son cerveau est toujours focalisé sur un écran ?

Ne rien faire est une activité à part entière ! L’enfant prend le temps d’observer ce qui l’entoure. C’est un temps rien que pour lui, où il apprend à être seul, à réfléchir par lui-même. Il développe ses capacités d’observation et d’attention. C’est ainsi qu’en grandissant, il sera plus à même de prendre des décisions et de gérer des moments de solitude.

3e conseil : Jouer en famille ! Multipliez les jeux de société, les sorties, les promenades à pied, à vélo…N’oubliez pas que les activités physiques sont essentielles physiquement et psychologiquement.

De plus, les jeux de société en famille permettent de renforcer les liens familiaux, d’apprendre à gérer ses émotions, à patienter, à raisonner, à prendre des risques, à communiquer, à mémoriser etc.

Les enfants constateront que d’autres plaisirs et d’autres sources de satisfaction existent.

4e conseil : Favorisez des applications pédagogiques interactives (apprentissages des sons, des conjugaisons, de calcul…) et de réflexion (sodoku, suites logiques, intrus…). Le but étant de joindre l’utile à l’agréable. Les écrans peuvent avoir des avantages éducatifs et contribuer au développement de la logique ainsi que des capacités visuelles et spatiales.

De plus, restez souvent à ses côtés quand il joue afin d’échanger avec lui sur ce qu’il découvre à l’écran. Cela consolidera ses apprentissages car l’enfant apprend davantage lorsqu’il explique ce qu’il fait et cela développera son intelligence narrative.

5e conseil : Donner l’exemple ! Comment expliquer à un enfant la nécessité de réduire l’utilisation des écrans lorsqu’on est soi-même captivé par notre téléphone ou par la télévision ?

On sait qu’un enfant apprend par mimétisme. Si vous lui donnez un conseil que vous-même ne suivez pas, il imitera probablement plus vos actes que vos paroles.

Albert Einstein disait: « Donner l’exemple n’est pas le principal moyen d’influencer les autres, c’est le seul moyen. ».

1 Commentaire

  1. bilal

    Merci Fatima pour cet article très intéressant !

    Je suis très sensible à cette question des enfants face aux écrans.

    Je fais très attention avec mes jumeaux de 3 ans, ils n’ont pas encore ou très peu touché de téléphone ou de tablette, et s’en portent très bien dieu merci .

    J’applique surtout le conseil 5 : j’essaye de ne pas utiliser de téléphone devant eux comme ca pas de problème.

    Je favorise les livres, sorties, coloriage etc…
    ls ont droit à des dessins animés qu’ils peuvent choisir parmi une sélection sur YouTube. La durée varie entre 1h et 2h cela dépend si je dois les tenir au calme pour une effectuer une autre tâche ou s’il pleut et qu’on ne peut pas aller au parc.

    j’espère pouvoir continuer comme çà.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *